Accueil > Après l'adoption > Recherche des origines > Retrouvailles

Retrouvailles

Selon la législation du Québec, pour que des retrouvailles aient lieu, les personnes concernées doivent au préalable consentir à dévoiler leur identité et accepter de participer à des retrouvailles.

Rechercher un parent biologique

Pour retrouver un parent biologique, le Secrétariat à l'adoption internationale (SAI) fait appel aux autorités étrangères en adoption. 

Celles-ci effectuent les recherches dans leur pays conformément à leur législation et à leurs pratiques administratives. Les autorités étrangères s’assurent également d’obtenir le consentement du parent biologique recherché.

Cependant, des obstacles peuvent se dresser pendant la recherche, comme :

  • la législation étrangère interdisant les retrouvailles;
  • l’absence dans le pays d’origine de registres officiels permettant de localiser une personne;
  • l’impossibilité, pour le gouvernement étranger, de répondre aux demandes de recherche.

Attention aux initiatives personnelles

En recherche des origines, le consentement à dévoiler son identité et à entrer en contact avec l’autre constitue le fondement de la démarche de retrouvailles. 

Toute tentative d’entrer directement en contact avec le parent recherché comporte des risques. En effet, une rencontre peut avoir des répercussions sur celui-ci :

  • s'il ne s’y attend pas;
  • s'il n’y est pas préparé;
  • s'il n’a pas donné son consentement à des retrouvailles. 

Dans certaines situations, en raison de particularités culturelles, religieuses ou circonstancielles, la mère qui a autrefois confié son enfant en adoption pourrait subir de graves conséquences si son entourage apprenait qu’elle a déjà eu un enfant sans qu’il ait été mis au courant. 

Il peut aussi y avoir erreur sur la personne, et une rencontre pourrait provoquer des situations malheureuses. 

Des individus contactés au fil des recherches pourraient également être tentés de profiter de la situation et de la vulnérabilité de l’enfant qui recherche son parent.

Par ailleurs, si des spécialistes en recherche de personnes à l’étranger sont consultés, il faut savoir que ces spécialistes ne connaissent pas nécessairement la législation du Québec. Par leurs actions, ils pourraient exposer l’enfant qui recherche son parent à enfreindre la loi du Québec ou tout autre loi.

Rechercher un enfant adopté

Au Québec, c’est le Secrétariat à l’adoption internationale (SAI) qui effectue les démarches de retrouvailles.

Lorsqu’un parent biologique recherche son enfant laissé en adoption au Québec, le SAI tente de localiser l’enfant afin de l’informer de la demande de son parent biologique et d’obtenir son consentement à des retrouvailles.

Si l'enfant est d’âge mineur au moment des recherches, le SAI doit attendre qu’il ait 18 ans avant de l’informer de la demande de son parent biologique.

Présenter une demande de retrouvailles

L’enfant adopté ou le parent biologique désirant présenter une demande de retrouvailles doit contacter le SAI pour obtenir les renseignements appropriées à sa situation. Le SAI pourra alors lui faire parvenir les formulaires à remplir en vue de l’ouverture d’un dossier.

Pour connaître les coordonnées du SAI, consultez la page Nous joindre.